Vers une entreprise organique


Extrait de l’avant-propos de « Inventons l’entreprise du 21ème siècle » Ed. Kawa

Cette nouvelle entreprise est différente car elle se développe non pas grâce à une intelligence unique et supérieure, mais par une intelligence collective à l’instar de la nature.

Qu’est-ce que la nature ? C’est un système d’éléments unitaires dénués de raison et pourtant tous interdépendants qui s’harmonisent par une sorte d’autorégulation naturelle. Tous ces éléments s’adaptent sans cesse à leur environnement dans un objectif de développement global. On ne sait pas toujours comment, mais le système tient, et on lui fait confiance depuis la nuit des temps ; car la nature développe une forme d’intelligence environnementale.

Le mouvement de libération de l’entreprise initié il y a quelques années répond à ces questions. Mais l’entreprise organique va plus loin. Elle suit trois règles essentielles.

  • L’organisation est un système vivant où chaque élément est responsable et apporte une valeur en lien direct avec ce qu’il est intrinsèquement.
  • Le système fait partie d’un système plus global avec lequel il doit être en constante synergie et harmonie.
  • Le système s’adapte en temps réel aux événements internes et externes. On ne cherche plus la maîtrise totale, mais l’agilité totale.

Elle déplace le pouvoir, elle joue continuellement avec le changement, les événements internes et externes, elle s’adapte, elle met en place une autorégulation naturelle et elle donne une liberté d’action individuelle et collective.

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère. Alors qu’il y a encore quelques décennies, la seule obsession des dirigeants était d’aller plus loin et plus vite pour faire toujours plus, aujourd’hui, « mieux » ne veut plus forcément dire « plus », mais « différent ». Il faut alors oublier ses repères quotidiens pour en créer d’autres, sortir de sa zone de confort, qui parfois l’est tout autant qu’une jambe de bois.

Et pour cela il faut une ambition forte, beaucoup de courage et énormément de modestie. C’est en ces trois mots que je pourrais définir aujourd’hui les qualités nécessaires à un dirigeant qui souhaite rendre son entreprise organique.

Commandez le livre directement ici

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *